Le changement climatique est étroitement lié aux inégalités économiques : les populations les plus pauvres de la planète sont non seulement les moins responsables du problème, mais aussi les plus vulnérables à ses effets et les moins préparées à y faire face. Les femmes font partie des plus vulnérables, car elles se chargent de nourrir la famille alors qu’elles ont moins de moyens à leur disposition en période difficile. Au Burkina Faso, 80 % de la population vit de l’agriculture et de l’élevage. C’est l’un des pays les plus pauvres au monde, et le changement climatique menace les moyens de subsistance des habitants et a pour effet d’aggraver la faim. Afrique Solidaire soutient les projets et initiatives communautaires visant à améliorer la résilience des populations face aux changements climatiques.